Giselle et Landry, un duo épatant

Giselle et Landry sont tous les deux chefs de projet et sont régulièrement amenés à travailler ensemble sur des projets communs. Ils nous racontent leurs parcours et leurs missions chez OWI.

Landry est arrivé en 2016.  Il nous raconte son parcours avant cette date :

Après mon BAC, j’ai intégré l’Ecole Polytechnique De L’Université De Kinshasa. Puis en 2009, je décide de venir en France et je pars vivre en Bretagne où je passe un Master 2 « Electronique et Télécommunications » à   l’université de Bretagne Occidentale. J’enchaine ensuite avec un Master à l’IAE pour avoir une double compétence et devenir chef de projet. Je fais ensuite quelques missions sur la conduite du changement chez EDF, avant d’arriver chez OWI. J’avais envie de travailler dans l’intelligence artificielle, c’est un sujet qui me passionne !  Je suis chez OWI depuis 2 ans maintenant.

Un an après l’arrivée de Landry, Giselle rejoint à son tour l’équipe OWI.  Elle connait bien le sujet de l’intelligence artificielle appliquée à la sémantique :

 Après ma prépa, j’ai intégré l’ISIT, l’école de traduction et de communication, j’avais comme spécialisation le français, l’anglais et l’espagnol. J’ai fait mon stage de fin d’études puis mes premières missions dans une boite dont l’activité était la génération automatique de texte. J’ai découvert l’IA appliquée à la sémantique, et j’ai adoré la rencontre des 2 sujets. C’est pour ça que j’ai décidé de postuler chez OWI 2 ans plus tard. J’étais emballée par l’idée de recommencer à paramétrer une nouvelle techno.  C’est avec Landry que j’ai débuté mon premier projet OWI, ça va faire déjà un an !

GISELLE ET LANDRY, POUVEZ-VOUS EXPLIQUER EN QUOI CONSITE LE MÉTIER DE CHEF DE PROJET CHEZ OWI ?

Landry : « Le rôle principal d’un chef de projet, c’est d’accompagner le client dans le processus de transformation digitale de sa relation client. Dans l’équipe, nous sommes amenés à recueillir et analyser les besoins des clients, à rédiger des spécifications fonctionnelles, à paramétrer la solution en lien avec les métiers, à concevoir des documentations utilisateurs. Nous avons aussi un rôle de conseil fort auprès des clients. »

Giselle : « Notre métier au quotidien, c’est la gestion de projet sémantique. Nos clients ont des messages (mails, conversations téléphoniques ou autres interactions), notre but est d’utiliser le contenu de ces messages pour leur faciliter la vie.

Qu’est-ce qui vous plait chez OWI ? Quelles sont vos motivations au quotidien ?

Giselle : « Le challenge ! Une technologie, par définition, est amenée à évoluer, il faut sans cesse tester pour avancer. Quand vous avez passé des heures à tester, à paramétrer, à corriger des bugs, et que ce que vous aviez imaginé au départ fonctionne enfin, c’est génial ! On a une sensation de dépassement de soi. Au-delà de ça, ce que j’aime chez OWI c’est l’équipe, notre taille humaine, et notre diversité culturelle. Travailler avec des collègues d’horizons différents nous oblige à nous adapter, et à considérer les choses avec une grande ouverture d’esprit, aussi bien sur le plan professionnel que personnel ».

Landry : « OWI c’est une famille avant tout. J’y ai fait des belles rencontres et j’ai énormément évolué en 2 ans. Comme le dit Gisèle, ça nous pousse à changer professionnellement et personnellement, de façon très positive. Et moi qui ai l’âme d’un aventurier, autant vous dire que je ne suis pas déçu du voyage : ici il faut avoir envie de se dépasser, il faut aimer les défis, et on se rend compte qu’en très peu de temps nous développons des compétences que nous n’avions pas. Moi, par exemple, je ne connaissais pas le langage MySQL, j’ai tout appris ici ! »

Giselle : « C’est vrai ! Moi je ne connaissais rien au secteur banques/assurances. Et ça ne m’a pas empêché de travailler pour nos clients grands comptes qui m’ont aussi beaucoup apporté »